LA DOULEUR SACRO-ILIAQUE ET OU HERNIE DISCALE (SCIATIQUE)


La liste des symptômes de douleur sacro-iliaque.
Symptômes sacro-iliaque localisation de la douleur
La douleur est en prédominance unilatérale et concentrée vers la région postéro-latérale du bassin (a).
La douleur est centralisée entre la ceinture
et la poche arrière du pantalon (b).
La douleur irradie en majeure partie le supéro médial vers la région ilio-lombaire (c).
Les muscles lombaires contractés aplatissent
le dos (hypolordose) (d)
Les muscles de la région thoraco lombaires se contractent pour tenir le tronc en position debout
Le patient peut être antalgique (posture croche)
La douleur peu irradier sur la crête iliaque au fessier et à l’aine.
  • Palpation:
  • La base du sacrum est souvent en rétroversion (rotation négative autour de l’axe X).
  • Contrairement à une hernie discale:
  • Le tonus musculaire du fessier est intact à la palpation.
  • La fosse glutéale est rarement douloureuse lors de la palpation profonde.
  • Irradiation:
  • La douleur peut irradier vers le bas du fessier l’aine (peut fréquent) le derrière de la jambe (rarement jusqu’au genou)
  • Aucun engourdissement des membres inférieurs n’est présent
  • Position – assis-debout
  • Se lever d’une chaise est pénible,
  • les douleurs disparaissent en position debout.
  • La prolongation de la position debout peut être douloureuse.
  • Les douleurs peuvent être nulles en position assise.
  • Examen
  • Les tests orthopédiques comme : Milgram, SLR, compression iliaque peuvent être positifs.
  • Se pencher pour soulever un objet est pénible.
  • Le patient peut avoir de la difficulté à se tenir droit.
  • La défécation peut être douloureuse (manoeuvre de Valsalva).
  • L’accentuation passive de la lordose soulage les inconforts chez les patients qui possèdent une lordose lombaire déficiente.

PROGNOSTIC ET TRAITEMENT SACRO-ILIAQUE | LA MÉTHODE COX®

Traitement pour douleur sacro-iliaque.
Table Cox méthode pour douleurs sacro-iliaques.
  • Le pronostic de soins spécifiques est très bon. La récupération est de 5 à 8 fois plus rapide qu’une hernie discale.
  • Les soins peuvent avoir un effet très bénéfique sur l’amélioration de l’état du patient.
  • Le taux de récurrence est fréquent si le style de vie n’est pas adapté
  • La dysfonction du joint sacro-iliaque est une pathologie rencontrée fréquemment en clinique

Distinguer une hernie discale d’une dysfonction du joint sacro-iliaque présente des difficultés sur le plan du diagnostic car ces deux pathologies présentent des caractéristiques semblables lors de l’examen physique. Il est possible aussi que le patient qui souffre d’une hernie discale souffre aussi de douleurs sacro-iliaques, et vice versa.


Anomalie du joint sacro-iliaque, lombarisation S1.
Cet homme de 38 ans se présente à notre clinique avec des engourdissements à la jambe gauche. Une IRM démontre une anomalie de joint sacro-iliaque (lombalisation). Une radiographie nous démontre bien que la vertèbre sacrée S1 démontre une lombalisation (anomalie génétique qui fait qu’une vertèbre sacrée tend à se développer en vertèbre lombaire). Ceci crée des problèmes biomécaniques. Le patient est sous soins Cox et fait des exercices afin de contrôler les effets négatifs de son anomalie.
La lombalisation du joint sacro-iliaque comparaison de la radiographie et IRM coupe-axial. Cas clinique et traitement.

JOINT SACRO-ILIAQUE ET ANOMALIE PRESENTS CHEZ 25% DE LA POPULATION

Les sept categories du segment transitionnel lombaire et le joint sacro-iliaque.
LE SEGMENT TRANSITIONNEL
Faute d’amélioration notable dans un délai raisonnable de la douleur sacro-iliaque du patient (moins de 15 jours ou six traitements ou moins), le clinicien se doit d’investiguer une possible anomalie sacro-iliaque présente chez 4% à 30% de la population. Le segment transitionnel crée des dysfonctions biomécaniques importantes à la région lombaire. Voici la classification de Castellvi.

Source: Lumbosacral Transitional Vertebrae: Classification, Imaging Findings, and Clinical Relevance AJNR 31  Nov-Dec 2010  www.ajnr.org

Anomalie du joint sacro-iliaque. Le segment transitionnel.

Pendant des années, cette patiente se plaignait de douleurs au bas du dos. Dans l’incapacité d’établir un diagnostic, le médecin traitant ferme le dossier. Pourtant, les imageries démontrent clairement la dysfonction.
Cette patiente nous consulte pour des douleurs lombaires et sacro-iliaques. L’étude de l’IRM démontre deux particularités : un disque intervertébral anormalement développé à la vertèbre S1 (première vertèbre sacrée) et une géométrie anormale des corps vertébraux. Après analyse de la coupe axiale de l’IRM (voir image ci-haut), on aperçoit un joint supplémentaire autre que le joint sacro-iliaque.
Nous soupçonnons une anomalie de type segment transitionnel. Nous demandons des radiographies pour confirmer le diagnostic.

Le but des soins Cox® est de redonner de la mobilité dans les axes Y, Y, Z. Après le premier soin, la patiente voit sa douleur (de l’ordre de 7/10 a la consultation initial)e tombée à 5/10 après vingt-quatre heures. Un protocole bien spécifique a été établi afin d’améliorerla qualité de vie de la patiente.

Des soins et étirements à la région lombaire aident la patiente à retrouver une biomécanique plus adéquate.
Conclusion: Un examen adéquat est nécessaire pour diagnostiquer diverses pathologies possibles. Les patients se font fréquemment prescrire des soins inadéquats.

  • Mon expérience clinique indique que les manipulations sacro-iliaques pour ce type d’anomalie ont tendance à aggraver la situation.
  • Le joint transitionnel altère la biomécanique des deux joints sacro-iliaques.
  • Puisque l’articulation sacro-iliaque ne fonctionne pas normalement, la région lombaire a tendance à démontrer des anomalies : ici la patiente présente un important débalancement de tonus musculaire de chaque côté de la colonne vertébrale.

INCIDENCE DU SEGMENT TRANSITIONNEL

L'incidence du segment transitionnel et lombalisation du joint sacro-iliaque homme et femme.
Près d’un quart de la population possède un joint transitionnel.
Source : (2013) Lumbosacral Transitional Vertebrae in Low Back Pain Population. J Spine 2:125
L'arthrose du joint sacro-iliaque radiographie.

CLASSIFICATION O’DRISCOLL

La morphologie du disque S1-S2 lors d'une anomalie sacro-iliaque accompagné d'une segment transitionnel.
Type 1: Ne contient pas de disque intervertébral. Présent chez les patients qui ne possèdent pas de segment transitionnel.
Type 2: Contient un petit disque transitionnel. Les disques possèdent un diamètre inférieur à la distance antéro-postérieure de la vertèbre sacrée S1. Présent chez les patients qui ne possèdent pas de segment transitionnel.
Type 3: Un disque qui s’étend sur toute la distance antéro-postérieure de la vertèbre S1. Présent chez les patients qui ne possèdent pas de segment transitionnel, mais fréquent chez ceux qui ont l’anomalie du segment transitionnel.
Type 4: Similaire à celle du type trois, mais la vertèbre sacrée est de forme carrée.
Segment transitionnel S1 sacro-iliaque.
Une IRM fut prescrite afin d’élucider la situation. Nous notons une forme anormale de la première vertèbre sacrée, Type 4 O’Driscoll. La ligne postérieure du corps vertébral est perturbée par cette anomalie, ce qui provoque une discarthrose de L5-S1. On peut comparer avec l’image supérieure qui est de type normal. Le protocole de soin fut modifié et plusieurs exercices pour diminuer la douleur furent enseignés à la patiente.

LES LIGAMENTS DE LA RÉGION SACRO-ILIAQUE

Les ligaments du joint sacro-iliaque face postérieur (une liste partielle)
On retrouve peu de mouvement au sein de l’articulation du joint sacro-iliaque. Ce joint a comme fonction de soutenir tout le poids du tronc supérieur. Il a aussi la fonction de répondre adéquatement aux forces qui proviennent du sol (saut, course, position debout). Les ligaments qui joignent le sacrum et l’ilium sont extrêmement résistants. Il n’existe qu’environ 2-3 degrés de rotation antéro-postérieurs à ce joint.
NOTES AUX CLINICIENS:
Les ligaments de surface sont une source fréquente de douleur. Lors de l’examen physique, inclure la palpation des ligaments de surface. Les anomalies de lumbarization et aberration mécanique imposent un stress anormal
qui parfois sont la cause majeure des douleurs. L’intervention thérapeutique doit comprendre l’application de pression aux tissues mous environnants.

LES MUSCLES DE LA RÉGION SACRO-ILIAQUE

Muscles sacro-iliaque et bassin.
Une grande majorité des douleurs lombaire (au bas du dos) se retrouve dans la région sacro-iliaque. On retrouve 18 muscles qui s’y attachent.
Étiologie et causes fréquentes de douleur sacro-iliaque (liste partielle)
ÉTIOLOGIE
subluxation de l’articulation sacro-iliaque,
manque de tonus musculaire,
spasme musculaire,
d’origine ligamentaire,
douleur d’une origine de sclérotome,
arthrose,
maladie inflammatoire,
anomalie structurelle
CAUSE
position assise fréquente,
chute,
exercices excessifs,
mauvaise courbure de la colonne lombo-sacrée,

SOINS COX® POUR L’ARTICULATION SACRO-ILIAQUE

Comment soigner le joint sacro-iliaque droit avec la Méthode Cox.

Les soins pour les douleurs sacro- iliaques consistent à faire bouger les articulations de la région ilio-lombaire en trois dimensions. À l’aide de la table Cox®, les manœuvres sont facilement exécutées. La région lombaire est aussi touchée ce qui apaise rapidement la douleur des patients.
Cet exemple démontre que le docteur en chiropratique peu prendre contact sur l’épineuse iliaque ou lombaire (point jaune). Les axes de soins dans cet exemple sont : Z translation, Z rotation et X translation – X rotation.


L'arthrose du joint sacro-iliaque IRM
On aperçoit une dégénérescence du joint sacro-iliaque d’après l’image IRM de cette patiente. Les soins en flexion distraction Cox® lui ont été bénéfiques. L’imagerie avancée (IRM CT) est indispensable dans certains cas afin de comprendre l’étiologie de la douleur qui persiste après un nombre raisonnable de soins.