DÉFORMATION POSTURALE | LA DOULEUR AU COU RELIÉE À SA FORME


QUELQUE EXEMPLES DE POSTURES DÉFECTUEUSE

a : Le corps de ce patient est penché vers l’avant.
b : L’abdomen est proéminent, faute d’un tonus musculaire suffisant.
c : La partie supérieure du milieu du dos est prématurément arrondie (compte tenu de l’âge du patient). Le fait d’avoir porté pendant 12 ans une veste lourdement chargée d’outils est probablement la source de la déformation.
d : De trop longues heures en position assise, dans un mauvais fauteuil avec un écran d’ordinateur mal placé, doublé du manque d’exercice, sont la cause probable de la configuration défectueuse de la partie inférieure du milieu du dos.

Les examples de la posture idéale et une mauvaise posture.

e : L’inactivité et un faible tonus musculaire sont probablement à la source de l’absence de courbure de cette colonne vertébrale.


RECONTRUCTION NUMÉRIQUE DE LA COLONNE COLONNE VERTÉBRALE DU PATIENT

Reconstruction de la posture idéale. Radiographie et deformation.

POSTURE IDÉALE

Les points correspondent à quatre repères anatomiques clés sur la colonne vertébrale. Ils nous servent à effectuer l’analyse posturale préalable à une évaluation radiographique détaillée. Des analyses photographiques régulières permettent d’évaluer les progrès accomplis au cours de votre programme de rééducation posturale avec le Dr Sicotte.
Le point rouge correspond à la vertèbre cervicale 2; le point bleu à la vertèbre dorsale supérieure 1; le point jaune à la vertèbre dorsale inférieure 12, et le point rose à la vertèbre sacrée supérieure 1.

RECONSTRUCTION RADIOGRAPHIQUE POSTURE IDÉALE
Une colonne vertébrale saine affiche des courbes qui lui permettent de conserver sa santé et de préserver le fonctionnement du système nerveux. Une colonne dépourvue de courbures est une colonne faible. Le cou et le bas du dos doivent avoir une courbure vers l’avant, et le milieu du dos doit avoir une légère courbure vers l’arrière.

DÉFORMATION POSTURALE A

Ce patient affiche deux zones problématiques. La tête est portée trop avant, et la région thoracique inférieure est portée trop arrière. Les carrés rouges devraient se déplacer dans la direction des flèches. D’après l’inspection visuelle, la déformation posturale la plus évidente consiste en une saillie de la partie inférieure de la colonne dorsale (ligne rose). Cet état de choses entraîne souvent un abdomen en saillie, ce qui fait croire à l’embonpoint, alors qu’en fait c’est la posture qui pousse l’abdomen vers l’avant.

Une association a été établie entre (les douleurs lombaires en position debout) et (les risques de développer des douleurs lombaires chroniques). Ce phénomène de douleur en position debout est qualifié de condition préclinique
( Transient Low Back Pain Development During Standing Predicts Future Clinical Low Back Pain in Previously Asymptomatic Individuals | Spine : 15 March 2014 – Volume 39 – Issue 6 – p E379–E383 ). Il est important d’investiguer afin de résoudre la situation avant qu’elle ne devienne malsaine.


HUIT TYPES DE COU

Huit types de cou courbe cervicale.

Très peu d’entre nous ont la chance de conserver la posture du cou qui correspond au modèle du cou parfait. Malgré tout, avec le traitement que nous proposons, nous sommes en mesure de vous refaire un cou qui vous convienne! Tout comme les dents rebelles peuvent être redressées par des appareils orthodontiques, votre cou peut retrouver une autre forme, plus saine pour l’ensemble de votre corps. La méthode que nous utilisons ne date pas d’hier: elle a un carnet de route bien rempli qui affiche clairement ses succès! En 1982, Donald D. Harrison D.C., MSE, PhD, développe son modèle de la parfaite courbure du cou. Cela prendra presque vingt ans de discussions scientifiques pour finalement accepter qu’une colonne optimale existe. Les recherches doivent toujours être validées sur des sujets humains, ce qui explique pourquoi le processus fut si laborieux.

UN MODÈLE CRÉDIBLE ET SCIENTIFIQUE

Le modèle mathématique proposé a été récemment confirmé par une étude sur 400 personnes n’ayant jamais ressenti de douleurs cervicales. Au même moment, les différentes courbures cervicales étaient classifiées en huit catégories.

Un cou qui ne peut être associé à l’un des modèles proposés court des risques de dégénérescence et d’ une biomécanique anormale, en plus d’être susceptible à une longue liste de symptômes, tels que la douleur entre les omoplates, la douleur des muscles trapèzes, les maux de tête reliés à des douleurs cervicales, etc.

Le cou cervicale normale et le cou hyperlordose.

Le cou sain (normal)

L’angle idéal de la vertèbre C1 est de 32,5° (voir image 2.4 ( a). La courbure du cou possède un angle de 43º entre les vertèbres C2 et C7 (b). Le point de stress, là où les deux lignes se rejoignent, est situé dans l’espace intervertébral entre C4 et C5 (c). La proportion de la population présentant ce type de cou est de 5,2 %.

Hyperlordose.
Ce cou est trop courbé. La tête est souvent trop loin vers l’avant (d). II s’agit fréquemment de la conséquence d’une compensation à un milieu de dos trop rond. Ce genre de cou est typique des personnes âgées regardant vers l’avant pour observer l’horizon pendant qu’elles marchent.

Le cou cervicale cyphose et lordose en S.

La cyphose
La cyphose possède un angle de C2 renversé (1). Il y a toujours un arrêt marqué de la courbure du cou (m).

La lordose en S
Elle est caractérisée par une forme en S. La base du cou commence normalement, mais C2 a un angle négatif (n). Une courbure renversée est présente dans la région de C4 et C5. Habituellement, une petite courbe peut être trouvée à la base (p).

Le cou cervicale hypolordose et militaire.

Hypolordose

C’est de loin la forme de cou la plus commune (44 % de la population étudiée). L’arrière des vertèbres est souvent placé en ligne droite (g). Le point de stress est déplacé, soit vers le haut soit vers le bas, tout dépendant de la configuration de l’angle (h). Ce cas présente fréquemment des excroissances d’os anormales dues à un stress (ostéophytes) (voir image 4.2 en page 4). Les niveaux où on la rencontre le plus fréquemment sont respectivement C5, C6 et C4.

Le cou militaire
Ce type de cou ne possède pas d’angle entre C2 et C7. Les lignes ne se croisent pas (i). Toutes les vertèbres cervicales sont alignées (j). La courbure normale tracée par le gabarit dans notre exemple est toujours superposé sur les vertèbres (k).

Le cou cervicale cyphose en S et double S.

Cyphose en S
Possède un point de stress élevé (q). La courbure à la base du cou est renversée (r).

La forme en double S
Ce cou montre trois courbures (s, t). Ce type possède le second plus haut taux d’ostéophytes. La plupart des gens peuvent retrouver une forme normale de la colonne cervicale à travers un programme de soins correctifs offert par notre clinique. Que vous soyez capable d’atteindre ou pas le modèle du cou parfait, le cou se trouve atteint par la dégénérescence et certaines configurations du cou. Cependant, un cou possédant un angle de moins de 35º ne correspond certainement pas au modèle clinique présenté par les chercheurs.


LE COU PARFAIT

Courbe cervicale parfaite.

La région cervicale doit comporter une courbure, afin de permettre le mouvement de la tête dans tous les plans. La tête repose sur les sept vertèbres du cou, appelées vertèbres cervicales. Une courbe satisfaisante protège les coussins logés entre les vertèbres, grâce à une distribution correcte du poids.

Si la tête est portée trop avant, le poids est inégalement réparti sur les disques, entraînant une usure précoce à la fois des vertèbres et des disques du cou. Si la tête est portée trop avant, le poids est inégalement réparti sur les disques, entraînant une usure précoce à la fois des vertèbres et des disques du cou.


LE MILIEU DU DOS

La région thoracique doit afficher une courbure légère et continue sur toute sa longueur. Un tonus musculaire équilibré et un mode de vie actif contribuent à préserver une courbure satisfaisante tout au long de votre vie.

Radiographie cyphose dorsale, courbe milieu du dos.

LE BAS DU DOS

La région lombaire doit afficher une courbure marquée. De mauvaises positions assises, le fait de soulever des poids et des mauvaises habitudes de posture tendent à atténuer la courbe lombaire.

Radiographie lombaire, lordose parfaite.

LA POSTURE PARFAITE – ÉVALUATION CLINIQUE

La raie grise représente un mur. Le test mural, tel que décrit par D.D. Harrison, prescrit que quand une personne est en position debout contre un mur, avec les talons (cercle 4) posés à 10 ou 15 cm du mur, une posture correcte alignera la tête, le milieu du dos et les fesses (cercles 1, 2 et 3).

  • Examen visuel
  • Les repères anatomiques d’une position debout satisfaisante sont les suivants :
  • 1) le cercle rouge, au trou de l’oreille (conduit auditif externe),
  • 2) le cercle bleu, au milieu de l’épaule (pointe de l’articulation acromio-claviculaire),
  • 3) le cercle jaune, à l’os de la hanche (grand trochanter), et
  • 4) le cercle rose, au milieu du pied sont tous alignés sur la ligne de la force gravitationnelle (la ligne rouge).
Mauvaise posture vs parfaite. Le test mural.

LA COLONNE VERTÉBRALE PARFAITE
Une colonne vertébrale saine affiche des courbes qui lui permettent de conserver sa santé et de préserver le fonctionnement du système nerveux. Une colonne dépourvue de courbures est une colonne faible. Le cou et le bas du dos doivent avoir une courbure vers l’avant, et le milieu du dos doit avoir une légère courbure vers l’arrière.

Reconstruction de la colonne vertébrale parfaite posture. Radiographie latérale.

L’ALIGNEMENT DE VOTRE COU PAR RAPPORT À LA COLONNE VERTÉBRALE

La tête est maintenue en place par divers muscles et ligaments. Si la tête ne se trouve pas au-dessus du centre de gravité (image 1) les efforts musculaires doivent être maintenus pendant toute la journée. Cela se produit lorsque vous travaillez à l’ordinateur ou lisez sur le bureau. L’image 1 montre comment un cou devrait être positionné afin d’assurer le minimum de stress sur toute la colonne vertébrale. Le centre de la masse du crâne doit passer par la partie postérieure de la première vertèbre cervicale C1, de la deuxième vertèbre dorsale D2, de la 12e thoracique D12 et de la première vertèbre sacrale S1. Une courbe circulaire du cou est vitale. Quand un bébé grandit, les muscles érecteurs de la colonne (les muscles qui lui permettront, entre autres, de regarder vers le haut) tirent le crâne et le bassin vers l’arrière.

Le modèle parfait de la colonne vertébrale.

Ce phénomène aide à former une colonne normale. La recherche démontre que l’intérieur des os (formes trabéculaires) du corps vertébral possède un plus grand volume dans la partie postérieure du corps que dans la partie antérieure.